Respirer l’ombre

Second labo de recherche mené à Valdrôme au cours de l’été 2015 autour du titre des écrits de Giuseppe Penone Respirer l’ombre.

Jeu: Nadine Giese / Direction: Stéphane Cheynis

 

Respirer l’ombre,

Son ombre;

l’ombre de son propre corps s’étend à l’intérieur,

dans ses propres entrailles.

Respirer l’ombre, c’est comme toucher un corps

qui a la même température que la nôtre.

respirer, manger son ombre,

relier l’ombre que l’on a dans la bouche

et l’ombre qui tombe sur les yeux,

réunir l’ombre que l’on avale

et l’ombre projetée dans l’espace,

qui a atteint les autres ombres de l’univers trouées d’étoiles.

Respirer son ombre, c’est une feuille couverte de cire,

c’est introduire l’obscurité dans la nuit rythmique du corps

comme le bronze fluide.

1998

Une réflexion sur “Respirer l’ombre

  1. Pingback: Ophrénie Théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s