Présentation

Ophrénie Théâtre proposons des ateliers de théâtre physique encadrés par des intervenants professionnels afin que les participants appréhendent ce que peut-être un travail de corps et de scène, en plus d’avoir le plaisir de la sensation, de la qualité et de l’exigence. L’objectif principal de ces ateliers est de proposer une formation exploratoire en un ensemble sensible et cohérent, tant au niveau technique qu’imaginaire, tout en tenant compte de la nature du groupe et de ses compétences (aptitudes artistiques, pratiques personnelles…).

Ces ateliers sont ouverts à toute personne désireuse d’aller à la rencontre d’elle-même et de nouveaux langages expressifs par le biais du théâtre et du mouvement, de mettre en équation plaisir et action, de développer son potentiel d’expression et de lâcher prise.

Une session de travail s’articule autour de trois phases distinctes :

  • Un entraînement physique, respiratoire et de circulation d’énergie. Il s’agit d’aborder un état de disponibilité, sur les résonances émotionnelles, afin de permettre un déblocage des tensions intérieures, de provoquer un abandon, de laisser émerger une troisième force microscopique et génératrice d’un nouveau flux de vie. L’entraînement est également destiné à aiguiser sensibilité et imaginaire tout en préparant nos mouvements sur la corde raide entre jeu et danse.
  • Un processus d’exploration interne construit à travers un jeu théâtral en mouvement. Il aborde la notion de construction et de déconstruction du corps, de l’action, du rythme et de l’espace. Ce travail technique permet au participant de se réinventer, de se défaire d’anciennes postures et d’enchaînements moteurs ordinaires. Il s’agit pour chacun de s’inventorier, d’approfondir sa mémoire, de bâtir un autre schéma corporel et de se doter d’outils pour les restituer dans l’espace.
  • Un travail d’improvisation et de mise en situation invitant les participants à déployer leur propre inventivité, à se donner une autonomie d’action, à analyser des situations rencontrées dans leur vécu. Il implique une participation active de chacun dans l’élaboration et l’accomplissement d’un travail à la fois collectif et individuel. Nous retrouvons une liberté de composition dans un théâtre non cloisonné où le texte se mêle aisément au jeu « dansé » tout en s’inspirant d’autres disciplines artistiques et d’autres cultures (théâtre Nô, danse Butô, photographie, objets…). Va-et-vient d’un langage artistique à l’autre, du corps qui joue au corps qui danse, de la parole à l’image.

 

Interview de Stéphane Cheynis à RDWA à propos du Butô et du stage: http://www.rdwa.fr/Stage-de-Theatre-et-de-Danse-Buto-a-Valdrome_a5683.html